Un goût de fer dans la bouche : les causes insoupçonnées de ce symptôme mystérieux

Vous avez l’impression désagréable d’avoir sucé une pièce de monnaie ? Ce goût métallique qui persiste dans votre bouche peut devenir une vraie source d’inconfort au quotidien. Pourtant, il est souvent le signe que quelque chose ne tourne pas rond dans votre organisme. Avant de vous imaginer les pires scénarios, passons en revue les 10 causes les plus fréquentes qui peuvent expliquer cette sensation étrange. Traitements médicamenteux, problèmes dentaires, maladies chroniques… Vous serez peut-être surpris par certaines d’entre elles !

Vos médicaments sont-ils en cause ?

Ouvrez votre armoire à pharmacie et regardez de plus près la composition de vos médicaments habituels. De nombreuses classes médicamenteuses sont connues pour altérer le goût et donner une sensation métallique persistante dans la bouche. C’est notamment le cas de certains antihypertenseurs utilisés pour traiter l’hypertension artérielle, comme les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC). Les médicaments de la prostate, les antibiotiques, les antimycosiques ou encore les anxiolytiques peuvent aussi avoir cet effet secondaire indésirable.

Pourquoi mon médicament me donne-t-il un goût de fer ? Deux éléments peuvent être en cause : le principe actif lui-même ou bien les excipients utilisés pour donner sa forme au médicament (comprimé, gélule, sirop…). Le fer est d’ailleurs un excipient couramment employé pour « stabiliser » les préparations. Si le goût de fer est trop incommodant et vous empêche de prendre correctement votre traitement, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Il pourra peut-être vous prescrire une alternative mieux tolérée.

Une plaie ou un saignement dans la bouche

Votre langue vous fait un peu mal et votre salive a un goût bizarre ? Avant d’incriminer votre plomberie, vérifiez que vous n’avez pas une petite plaie dans la bouche ! Le sang a naturellement un goût de fer en raison de sa richesse en hémoglobine. Donc un petit saignement provenant d’une coupure ou d’une plaie à l’intérieur des joues ou sur les gencives peut tout à fait vous faire ressentir ce goût ferreux désagréable.

Pas de panique cependant, une plaie bénigne cicatrise généralement en quelques jours avec une bonne hygiène. Pensez à bien vous rincer la bouche avec une solution antiseptique après chaque repas. Si la plaie ne se referme pas ou que le saignement persiste de façon inexpliquée, mieux vaut consulter un dentiste rapidement.

A lire aussi :  Puis-je courir avec une tendinite au genou ?

Vos gencives vous envoient un signal d’alarme

Examinez vos gencives d’un peu plus près. Sont-elles rouges, gonflées, sensibles ? Saignent-elles facilement quand vous vous brossez les dents ? Si vous avez répondu oui à ces questions, vous souffrez probablement d’une gingivite. Cette inflammation des gencives est le plus souvent due à une accumulation de plaque dentaire et de tartre quand le brossage est négligé. Le goût métallique ressenti est alors lié aux petits saignements provoqués par les gencives fragilisées.

Si rien n’est fait pour éliminer la plaque bactérienne, l’inflammation risque de s’aggraver et d’évoluer vers une parodontite. Les gencives décollent alors de la dent, forment des poches où s’accumulent les bactéries. La destruction des tissus de soutien peut à terme entraîner la chute des dents. On parle de déchaussement. À ce stade, le goût de fer s’accompagne souvent d’une mauvaise haleine et de douleurs persistantes. Un détartrage en profondeur et des soins parodontaux chez le dentiste s’imposent pour stopper le processus. Et la prévention dans tout ça ? Une bonne hygiène bucco-dentaire avec un brossage régulier et l’utilisation quotidienne de fil dentaire sont vos meilleures alliées pour garder des gencives en pleine santé !

Un goût de fer dans la bouche : les causes insoupçonnées de ce symptôme mystérieux

Et si une maladie chronique se cachait derrière ?

Vous vous brossez les dents religieusement et votre dernier bilan dentaire était parfait, mais ce goût désagréable ne vous quitte plus ? Il est possible qu’une maladie chronique soit responsable de vos troubles du goût. Certaines pathologies ont en effet pour conséquence de modifier les récepteurs gustatifs et de perturber les messages envoyés au cerveau.

C’est le cas par exemple du diabète, qui toucherait près de 5% de la population française. Lorsqu’il n’est pas équilibré, il peut engendrer une sensation de sécheresse buccale et ce fameux goût métallique, en plus d’une soif excessive et d’une fatigue intense. La maladie de Crohn, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, est une autre cause possible. Tout comme la migraine, dont les crises peuvent s’accompagner de ce symptôme atypique chez certains patients.

Bien sûr, le goût de fer à lui seul ne permet pas de poser le diagnostic d’une de ces maladies. Mais si ce dernier est associé à d’autres symptômes inhabituels, un petit bilan de santé ne sera pas du luxe. Votre médecin traitant pourra rechercher une éventuelle pathologie sous-jacente et vous proposer une prise en charge adaptée.

A lire aussi :  Séance de reiki : comment ça se passe ?

Femmes enceintes : les bouleversements hormonaux en cause

Enceinte et dégoûtée par ce goût ferreux omniprésent dans la bouche ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas une extraterrestre ! Près d’une femme enceinte sur trois serait concernée par ce symptôme, en particulier en début de grossesse. Les hormones, qui jouent aux montagnes russes pendant cette période, seraient les principales responsables de cette modification de la perception du goût.

Inutile donc de vous alarmer si ce goût métallique est votre seul symptôme et que tout se passe bien par ailleurs. Quelques petites astuces peuvent vous aider à moins le ressentir au quotidien : buvez régulièrement de l’eau pour éviter d’avoir la bouche sèche, privilégiez les aliments acides comme les agrumes et limitez la consommation d’aliments trop salés ou épicés qui accentuent souvent la sensation. Et si vraiment rien n’y fait, dites-vous que ce désagrément transitoire devrait disparaître naturellement après l’accouchement !

Traquer la cause pour mieux cibler le traitement

Vous l’aurez compris, les raisons d’avoir un goût de métal dans la bouche sont multiples. Mais dans la majorité des cas, une cause peut être identifiée assez facilement. Une fois le coupable démasqué, il ne vous reste plus qu’à agir à la source du problème pour chasser ce goût indésirable.

Si vos médicaments sont en cause, interrogez votre médecin sur la possibilité de modifier votre traitement. S’il s’agit d’un problème dentaire ou gingival, prenez rapidement rendez-vous chez votre dentiste pour des soins appropriés. Quant aux maladies chroniques, leur prise en charge globale permettra en général d’atténuer les symptômes associés, y compris les troubles du goût.

En parallèle, une bonne hygiène de vie reste indispensable pour préserver votre santé bucco-dentaire et votre bien-être en général. Voici quelques conseils de base à adopter au quotidien :

  • Brossez-vous soigneusement les dents au moins deux fois par jour avec un dentifrice fluoré. Insistez sur la jonction entre les dents et les gencives, où la plaque a tendance à s’accumuler. Complétez par un passage quotidien de fil dentaire pour éliminer les résidus coincés entre les dents.
  • Limitez votre consommation d’aliments acides, sucrés ou collants qui favorisent la prolifération des bactéries dans la bouche. Gare aussi aux boissons gazeuses et aux jus de fruits qui peuvent attaquer l’émail des dents.
  • Mâchez un chewing-gum sans sucre après les repas. En stimulant la production de salive, il contribue à neutraliser l’acidité en bouche et aide à éliminer les débris alimentaires.
  • Changez régulièrement votre brosse à dents, idéalement tous les 3 mois ou dès que les poils commencent à s’écarter. Une brosse usée perdra de son efficacité et risque de blesser vos gencives.
  • Consultez votre dentiste au moins une fois par an pour un contrôle et un détartrage, même si vous n’avez pas de problème apparent. C’est le meilleur moyen de détecter les petites caries avant qu’elles ne s’aggravent.
  • Si vous fumez, c’est le moment ou jamais d’arrêter ! En plus de tacher vos dents et de donner une haleine peu fraîche, le tabac multiplie par 6 le risque de développer un cancer de la bouche.
A lire aussi :  L'endermologie : la solution naturelle et high-tech pour une silhouette affinée et une peau rayonnante

Et si malgré une bonne hygiène bucco-dentaire, le goût métallique ne disparaît pas, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre dentiste. Il est parfois le premier signe d’un problème de santé qui peut s’avérer sérieux s’il n’est pas pris en charge à temps. Une simple prise de sang peut par exemple permettre de rechercher une carence en fer, en zinc ou en vitamine B12, qui peut aussi perturber le goût.

En conclusion, avoir un goût de fer dans la bouche n’est pas forcément grave, mais peut être très désagréable au quotidien. Dans la majorité des cas, ce symptôme s’explique par un problème bucco-dentaire, un traitement médicamenteux ou un déséquilibre hormonal transitoire. Mais il peut aussi être le signe d’une maladie chronique sous-jacente qui nécessite une prise en charge spécifique. Si ce goût métallique persiste malgré une bonne hygiène dentaire, mieux vaut donc ne pas tarder à consulter. Un examen médical permettra d’en identifier la cause et de mettre en place des solutions adaptées pour vous en débarrasser durablement. Parce que profiter pleinement des saveurs de la vie, ça n’a pas de prix pour votre bien-être au quotidien !