Pourquoi je n’irais pas voter aux primaires de la droite

C’est le sujet du moment et la question qui revient tout le temps : « Et toi, tu as voté aux primaires ? »

Pour être tout à fait franche, je n’ai jamais imaginé une minute me déplacer et signer la fameuse charte des valeurs de la droite.

Cela ne m’intéresse pas, cela ne me concerne pas.

Les Républicains étant pour moi une famille de droite, avec des valeurs de droite, je ne suis donc pas la cible de cette primaire. Je ne pensais même pas que mes proches pouvaient penser à aller voter.

Et pourtant si.

Depuis maintenant plusieurs jours, la question revient sans cesse : « non, mais, tu vas y aller ?, toi qui te sens si concernée par ces questions !  »

Les arguments que j’ai entendu de la part des sympathisants de gauche :

  • Pour faire en sorte que Nicolas Sarkozy soit battu.
  • Pour choisir qui sera au deuxième tour de la Présidentielles
  • Pour faire en sorte que Nicolas Sarkozy soit battu.
  • Pour montrer que l’électeur de gauche peut être stratégique (« Si je vote lui, il sera au deuxième tour et DONC la gauche gagne« )
  • Pour faire en sorte que Nicolas Sarkozy soit battu.
  • Pour montrer qu’on veut des débats constructifs et que la droite s’ouvre à la gauche (AH. AH. AH.)
  • Pour faire en sorte que Nicolas Sarkozy soit battu.
  • Pour ne pas se retrouver avec un deuxième tour Nicolas/Marine et donc un duel de droite dure d’où faire en sorte que Nicolas Sarkozy soit battu.

De tous ces arguments, je n’en retiens aucun. Aucun, même le dernier.

A lire aussi :  Et puis finalement…

Je trouve ça particulièrement triste de voir dans quel état les électeurs de gauche se trouvent pour aller voter aux primaires. Cela prouve qu’ils savent forcément que si François (Hollande) se présente, celui-ci ne sera pas élu et qu’il y aura un duel de droite au second tour. Alors ils veulent participer, un peu, pour montrer quand même qu’ils sont là, qu’ils existent. Mais c’est sûrement prendre le problème à l’envers.

Tout d’abord, participer à la primaire de droite, c’est aussi donner sa voix à des candidats et avoir un baromètre. On aurait pu enfin savoir combien les sympathisants de droite étaient réellement. Parce que si il y a les déçues du PS, il y a aussi les déçus des Républicains, qui eux, ce sont soit reportés sur Marine, soit sur Emmanuel.

Je trouve aussi dommage de donner une légitimité à un candidat de droite en se disant qu’il va être élu avec des voix de gauche et que FORCEMENT, il va écouter. Rappelons-nous le deuxième tour entre Jean Marie et Jacques en 2002, avec un report des voix de gauche sur Jacques. Est-ce que Jacques a fait une politique de gauche ? Ca se saurait…

Je trouve cela triste de se dire que les électeurs de gauche préfèrent faire bouger un parti qui ne leur ressemble pas, qui n’est pas le leur, au lieu de venir bouger le cul de la gauche. Désolée de le dire ainsi, mais concrètement, avoir l’impression de faire bouger les choses à droite pour espérer que la gauche fasse de même, cela ne se réalise jamais. Ou alors on est un grand utopiste, ou un fin politologue qui s’ignore. Ou Madame Irma. A voir.

A lire aussi :  Cher Parti Socialiste, je ne voterai plus pour toi

Je trouve cela écœurant de donner deux euros à un parti politique qui a autant de problèmes financiers, qui ne respecte pas la parité et qui a donc des amendes pour cela. Je trouve cela bizarre de donner deux euros alors que les électeurs de gauche ont applaudi quand tous les scandales financiers sur la campagne de Nicolas sont sortis. Deux euros, c’est rien, mais je vous rappelle juste qu’ils attendent des milliers de votants. Si ils arrivent à un million, cela fera deux millions d’euros dans la poche des Républicains.

Je trouve cela hypocrite de signer la charte des valeurs de droite et de voter pour des candidats qui portent un système libéral, qui ont passé leurs temps à s’écharper sur l’Islam, qui représentent une vieille France en se disant que c’est sûr, c’est comme cela que l’abstention va se résoudre en avril prochain.

Je trouve cela particulièrement prétentieux de penser que c’est une pré-élection et que forcément, il y a le futur Président de la République. Les petits calculs politiques, il y en a marre. Je n’en peux plus de me dire qu’on sait forcément qui va gagner, qui va être au second tour. Je n’en peux plus de cette élection présidentielle alors qu’elle n’a même pas commencé. Ce qui me dégoûte, c’est justement de me dire qu’il y a plus de monde pour aller voter contre quelque chose, que pour voter POUR un projet, un vrai projet, quelque chose de construit, avec des idées progressistes basés sur le social et l’éducation.

Je trouve cela aberrant de faire un casting, genre « Nouvelle Star », pour essayer de deviner qui « les gens » vont préférer. Pour ne pas se tromper. Pour éviter l’abstention en avril. Pour redonner du souffle à la politique. Une primaire de droite avec des votants de droite, ça s’appelle un processus démocratique. Une primaire de droite, avec les votants de gauche, ça s’appelle un casting.

A lire aussi :  Ne pas faire dans la dentelle ou ce féminisme incompréhensible

Et je me demande bien que vont faire ces électeurs de gauche lors de la primaire du PS en janvier prochain. Voter ? Ignorer ? Se dire que François devrait y aller ? Quelle cohérence politique on a en votant aux deux primaires ? Et est-ce qu’ils sont allés voter aux primaires des Verts ?

(Ouais, il y a des primaires au PS. Je ne m’en suis pas remise… )

J’ai l’impression que les électeurs de François de 2012 tentent de rester fidèle tout en essayant d’éviter de vomir sur le bilan des cinq années. Mais franchement, arrêtez de mettre un mouchoir sur votre conscience politique et revenez aux fondamentaux. Qui n’est pas d’aller voter aux primaires de droite.

(Sinon, les copains, je vous adore hein, c’est juste que parfois, je ne vous suis pas <3 )