Bouton blanc dans la bouche : un problème à ne pas ignorer

Vous avez remarqué un petit bouton blanc dans votre bouche ? Pas de panique, dans la plupart des cas il s’agit d’un problème bénin. Néanmoins, il est important de bien identifier de quoi il s’agit et de consulter un médecin ou un dentiste rapidement si nécessaire. Découvrez les principales causes des boutons blancs dans la bouche, comment les reconnaître et que faire pour les soigner.

Aphtes, le bouton blanc le plus courant

Les aphtes sont de loin la cause la plus fréquente de boutons blancs dans la bouche. Ce sont de petites ulcérations superficielles, rondes ou ovales, de couleur blanchâtre ou jaunâtre et entourées d’une zone rouge et enflammée. Ils apparaissent le plus souvent à l’intérieur des joues et des lèvres, sur la langue, les gencives ou le palais.

Les aphtes sont douloureux mais bénins et non-contagieux dans la grande majorité des cas. Ils guérissent spontanément en 7 à 14 jours. Leurs causes sont multiples : stress, fatigue, carences (fer, vitamine B12), allergies ou sensibilités alimentaires, blessures mineures (morsure, brossage trop énergique), changements hormonaux, certaines maladies…

Pour soulager un aphte, vous pouvez :

  • Appliquer un gel oral anesthésiant
  • Faire des bains de bouche à l’eau salée (antiseptique naturel)
  • Eviter les aliments acides, épicés ou difficiles à manger
  • Maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire avec un brossage doux

Consultez si les aphtes sont accompagnés de fièvre, durent plus de 2 semaines ou reviennent très fréquemment. Il peut s’agir d’un signe d’une maladie sous-jacente.

Muguet : quand les champignons s’en mêlent

Le muguet buccal (ou candidose orale) est une infection due à un champignon microscopique appelé Candida Albicans. Il se manifeste par l’apparition de dépôts blanchâtres, ressemblants à du lait caillé, à l’intérieur des joues, sur la langue ou le palais. Contrairement aux aphtes, ces plaques ne sont pas douloureuses et s’enlèvent facilement au grattage.

A lire aussi :  Comment savoir si on est SOPK ?

Le muguet touche surtout les bébés ainsi que les personnes avec un système immunitaire affaibli : personnes âgées, immunodéprimées, sous antibiotiques, corticoïdes, chimiothérapie… Le port d’un appareil dentaire et le tabagisme favorisent aussi le muguet.

Le traitement repose sur :

  • Une bonne hygiène buccale
  • L’application d’antifongiques locaux (gel, bain de bouche)
  • La prise d’antifongiques oraux (comprimés) dans les cas plus étendus
  • La recherche et correction d’un éventuel terrain favorisant

Bouton blanc sur la gencive : attention à l’abcès dentaire

Un bouton blanc douloureux sur la gencive, à la base d’une dent, peut être le signe d’un abcès dentaire. L’abcès est une infection bactérienne formant une poche de pus, soit dans la gencive (abcès parodontal), soit à la racine de la dent (abcès apical).

Il s’accompagne d’une douleur intense, d’une sensibilité au chaud et au froid, d’un gonflement de la gencive et du visage, de ganglions, parfois de fièvre. Sa cause la plus fréquente est une rage de dent non soignée (carie profonde, fracture dentaire).

L’abcès dentaire est une urgence. Sans traitement, l’infection peut s’étendre à l’os de la mâchoire et causer des complications graves. Le dentiste drainera l’abcès, prescrira des antibiotiques et traitera la dent en cause (dévitalisation ou extraction).

Pour prévenir les abcès, ayez une bonne hygiène dentaire, consultez régulièrement votre dentiste et soignez rapidement toute dent abîmée ou infectée.

Bouton blanc et fièvre : penser à l’herpès

L’herpès buccal est une infection virale très contagieuse, due à l’Herpes Simplex Virus (HSV). Après une première infection, souvent pendant l’enfance, le virus reste dormant dans l’organisme et peut se réactiver ponctuellement.

A lire aussi :  Peut-on vivre longtemps avec un myélome

L’herpès se manifeste par une éruption de petites vésicules ou boutons blancs, sur les lèvres, la langue ou les gencives. Il y a souvent des signes avant-coureurs : picotements, brûlures, rougeur. Puis les lésions évoluent en boutons remplis de liquide qui crèvent en formant des croûtes. C’est douloureux et s’accompagne parfois de fièvre, frissons, ganglions.

Le traitement est symptomatique : antidouleurs, antiseptiques locaux, antiviraux sur prescription médicale (pommade ou comprimés). Les boutons guérissent en 1 à 2 semaines. L’herpès est très contagieux, évitez tout contact direct tant que les lésions sont présentes.

Autres causes de boutons dans la bouche

Plus rarement, un bouton blanc dans la bouche peut être dû à :

  • Un kyste mucoïde : boule molle et indolore dans la muqueuse, contenant du mucus. Bénin, il est laissé en place tant qu’il n’est pas gênant.
  • Une leucoplasie : plaque blanche adhérente due à une irritation chronique (tabac, alcool, dent cassée). À surveiller car risque de transformation en cancer.
  • Un papillome : petite excroissance blanchâtre et granuleuse, due à un virus HPV. Bénin mais contagieux, il est enlevé par laser ou cryothérapie.
  • Un carcinome épidermoïde (cancer) : plaie ou grosseur blanchâtre qui ne guérit pas, accompagnée de douleurs, saignements, engourdissement… Diagnostic urgent.

En conclusion, un bouton blanc dans la bouche est le plus souvent bénin et transitoire. Mais il ne faut pas le négliger, d’autant plus s’il est douloureux, persistant ou accompagné d’autres symptômes. Un examen par un médecin ou un dentiste permettra d’identifier sa cause et de mettre en place le traitement approprié si besoin. La prévention passe par une bonne hygiène bucco-dentaire et la consultation régulière d’un dentiste. Votre bouche vous envoie des signaux, apprenez à les décoder !

A lire aussi :  Névrose obsessionnelle