La coriandre, un trésor aromatique aux vertus insoupçonnées


Vous cherchez à donner du goût à vos plats tout en prenant soin de votre santé ? Ne cherchez plus, la coriandre est là pour vous ! Cette herbe aromatique millénaire originaire du Moyen-Orient regorge en effet de bienfaits pour votre organisme. Antioxydante, anti-inflammatoire, digestive, apaisante… Ses atouts nutritionnels et médicinaux en font un véritable couteau suisse pour votre bien-être au quotidien. Zoom sur ce petit trésor vert qui mérite d’être (re)découvert.

Une mine de nutriments essentiels

Malgré son apparence toute simple, la coriandre cache bien son jeu. Ses feuilles et graines renferment en effet une myriade de composés bénéfiques pour votre corps.

Côté vitamines, elle est particulièrement riche en vitamine K avec pas moins de 310 µg pour 100g de feuilles fraîches. Soit environ la moitié des apports quotidiens recommandés ! Cette vitamine joue un rôle clé dans la coagulation sanguine et la santé des os. Elle permet notamment de fixer le calcium dans le tissu osseux.

La coriandre vous fait aussi le plein de vitamine C, votre meilleure alliée pour booster vos défenses immunitaires. Avec 27 mg/100g, elle couvre 40% de vos besoins journaliers et rivalise avec les agrumes. Cette vitamine est un puissant antioxydant qui protège vos cellules contre le stress oxydatif, favorise l’absorption du fer et accélère la cicatrisation.

Autre atout, la coriandre se classe parmi les meilleures sources végétales d’acide folique ou vitamine B9 (69 µg/100g). Indispensable en début de grossesse pour prévenir les malformations du foetus comme le spina bifida, cette vitamine contribue aussi à la formation des globules rouges et au bon fonctionnement du système nerveux.

Côté minéraux, la coriandre est bien pourvue en calcium, avec 67 mg pour 100g de feuilles. Ce qui en fait un allié de choix pour garder des os et des dents solides. Elle contient aussi du fer pour prévenir l’anémie, ainsi que du magnésium et du potassium, deux minéraux essentiels pour réguler la pression artérielle et la fonction musculaire.

Enfin, la coriandre est naturellement riche en antioxydants comme le bêta-carotène, précurseur de la vitamine A, qui protège la peau et la vision. Des études ont montré que la consommation régulière de cette herbe augmente le taux d’antioxydants dans le sang et aide à lutter contre les maladies chroniques comme le cancer, le diabète et Alzheimer.

A lire aussi :  Embrassez la tendance wavy : la coupe longue dégradée ultra-désirable

Les secrets de sa saveur unique

Célèbre pour son goût distinctif, très prononcé, la coriandre ne laisse personne indifférent. On adore ou on déteste ! Cette saveur si particulière, fraîche, citronnée et légèrement poivrée, est due à sa forte teneur en aldéhydes. Ces composés aromatiques volatils se retrouvent aussi dans l’huile essentielle de ses graines.

Selon une étude britannique, l’aversion pour la coriandre serait en partie génétique. Environ 15% de la population possède une variation du gène OR6A2 qui rend les aldéhydes particulièrement détestables au goût et à l’odeur. Chez ces personnes, la coriandre évoque un parfum de savon !

Mais ces aldéhydes ont aussi des propriétés intéressantes. Des travaux ont montré qu’ils ont une action anti-inflammatoire, antibactérienne et antifongique. Le principal aldéhyde de la coriandre, le (E)-2-décénal, inhibe la croissance de certaines bactéries pathogènes et moisissures responsables d’intoxications alimentaires.

La coriandre renferme aussi des polyphénols, des antioxydants qui protègent contre les radicaux libres. Parmi eux, l’acide caféique a des vertus anti-inflammatoires comparables à certains médicaments.

La plante aux mille usages depuis l’Antiquité

Connue depuis plus de 3000 ans, la coriandre (Coriandrum sativum) est l’une des plus anciennes épices cultivées au monde. Des graines vieilles de plusieurs millénaires ont été retrouvées dans des tombes égyptiennes, témoignant de son usage très ancien.

Le « papyrus Ebers », célèbre traité médical de l’Egypte ancienne, mentionne déjà la coriandre pour soigner fièvres, maux de tête et problèmes digestifs il y a près de 3500 ans. Les Romains l’utilisaient pour conserver la viande et masquer les mauvaises odeurs.

En Inde et en Chine, la médecine traditionnelle ayurvédique considère depuis toujours la coriandre comme un remède contre de multiples maux. Elle est réputée pour stimuler l’appétit, faciliter la digestion, soulager les troubles gastriques (ballonnements, flatulences, diarrhées) et détoxifier l’organisme. Mâcher ses feuilles aide aussi à combattre la mauvaise haleine !

De récentes études ont confirmé les bénéfices de la coriandre sur la santé digestive. Ses huiles essentielles stimulent la sécrétion des sucs gastriques et des enzymes, améliorant ainsi le processus digestif. Elles ont aussi une action antibactérienne contre Helicobacter pylori, responsable des ulcères.

A lire aussi :  Est-ce que le henné est bon pour les cheveux ?

Riche en fibres douces, la coriandre aide en outre à réguler le transit intestinal et à prévenir la constipation. Elle exerce un effet protecteur sur la muqueuse intestinale et pourrait réduire le risque de cancer colorectal.

D’autres travaux prometteurs suggèrent que la coriandre contribue à équilibrer le taux de sucre et de cholestérol dans le sang. Grâce à ses propriétés anti-hyperglycémiantes et hypocholestérolémiantes, elle pourrait aider à prévenir le diabète de type 2 et les maladies cardio-vasculaires.

Un bouclier naturel contre le stress

Vous vous sentez nerveux, fatigué, irritable ? Et si vous ajoutiez un peu de coriandre dans votre alimentation pour retrouver votre sérénité ?

De plus en plus d’études pointent en effet les bienfaits relaxants et anxiolytiques de cette plante aromatique. Son huile essentielle, riche en linalol, aurait des effets comparables à certains tranquillisants sur l’anxiété.

Selon des chercheurs indiens, l’extrait de graines de coriandre diminue les marqueurs du stress, régule le cycle du sommeil et combat la dépression nerveuse. Il agirait en modulant les neurotransmetteurs (sérotonine, dopamine) impliqués dans l’humeur et le bien-être.

Encore peu connues, les vertus apaisantes de la coriandre ouvrent des perspectives intéressantes pour la gestion naturelle du stress et des troubles anxieux. Intégrer régulièrement cette herbe dans vos menus est un moyen simple de vous détendre de l’intérieur.

Comment profiter au mieux de ses vertus ?

Pour bénéficier pleinement des bienfaits de la coriandre, mieux vaut miser sur des produits extra-frais et de qualité. Choisissez si possible des feuilles et des graines bio, de saison, d’un beau vert vif, sans taches ni flétrissures. C’est le signe qu’elles sont gorgées de vitamines et d’antioxydants.

Côté feuilles, préférez une utilisation crue pour ne pas dénaturer leurs précieux composés. Ajoutez-les en fin de cuisson ou au moment de servir pour relever salades, soupes, sauces, marinades, plats exotiques… Vous pouvez aussi en faire des pestos, chutneys et sauces pour accompagner viandes, poissons, légumineuses.

Les feuilles se marient à merveille avec les agrumes, l’ail, le gingembre, les épices (cumin, curcuma, paprika) et les herbes fraîches comme la menthe. Elles apportent une touche fraîche et tonique qui sublime les saveurs.

Si vous n’aimez pas leur goût prononcé, optez pour les graines qui ont une saveur plus douce et subtilement citronnée. Entières ou moulues, elles parfument délicieusement pains, biscuits salés, boissons, currys et plats mijotés. Légèrement grillées, elles développent des notes corsées de noisette.

A lire aussi :  L'huile de Jojoba pour les cheveux crépus

Pour profiter longtemps des bienfaits de la coriandre, quelques règles de conservation s’imposent. Gardez les feuilles 3-4 jours maximum au réfrigérateur, enveloppées dans un linge humide ou un sac en papier. Au-delà, leur teneur en nutriments diminue fortement. Vous pouvez aussi congeler les feuilles finement ciselées dans des bacs à glaçons, pour les utiliser facilement en cuisinant.

Les graines se conservent plusieurs mois dans un bocal hermétique, à l’abri de la chaleur et de la lumière. Veillez à bien les sécher si elles sont fraîches pour éviter qu’elles ne moisissent. Ainsi, vous aurez toujours un peu de coriandre sous la main pour vous faire du bien !

Conclusion


Vous l’aurez compris, la coriandre est bien plus qu’un simple condiment. C’est un véritable trésor de bienfaits qui ne demande qu’à être exploité pour votre santé globale. Antioxydante, anti-inflammatoire, digestive, antibactérienne, apaisante… Ses atouts nutritionnels et thérapeutiques en font une alliée de choix au quotidien.

Alors n’hésitez plus à adopter cette herbe aromatique vertueuse dans votre cuisine. Quelques feuilles ou graines suffisent à donner du peps et de la personnalité à vos recettes, tout en boostant votre capital santé. Crue ou cuite, fraîche ou séchée, la coriandre s’adapte à toutes vos envies pour vous faire du bien avec gourmandise.

Laissez-vous tenter par cette merveille venue d’Orient aux multiples facettes. Votre corps et vos papilles vous diront merci !

En résumé, la coriandre c’est :

  • Une mine de vitamines (K, C, B9) et minéraux (calcium, fer, magnésium) essentiels
  • Des antioxydants protecteurs (bêta-carotène, polyphénols)
  • Une saveur unique tonique et rafraîchissante
  • Des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes
  • Des bienfaits digestifs (stimule l’appétit, facilite la digestion, réduit les troubles gastriques)
  • Une action régulatrice sur la glycémie et le cholestérol
  • Des vertus apaisantes contre le stress et l’anxiété
  • Un allié santé facile à intégrer au quotidien

Alors, convaincus par les superpouvoirs de la coriandre ? A vous de jouer maintenant pour mettre ce concentré de bienfaits dans votre assiette ! Votre bien-être n’attend que ça.