Kyste de Bartholin : tout ce que vous devez savoir sur cette boule à la vulve


Avez-vous remarqué une grosseur au niveau de votre vulve, accompagnée ou non de gêne et douleur ? Il pourrait s’agir d’un kyste des glandes de Bartholin. Bien que bénin dans la majorité des cas, il ne faut pas le négliger. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette affection gynécologique.

Qu’est-ce que les glandes de Bartholin ?


Les glandes de Bartholin sont deux petites glandes rondes situées de chaque côté de l’entrée du vagin, dans l’épaisseur des grandes lèvres. Leur rôle est de sécréter un liquide lubrifiant qui est déversé dans le vestibule vaginal via des canaux. Ces glandes permettent notamment de faciliter les rapports sexuels.
En temps normal, elles ne sont pas visibles ni palpables. Mais il arrive qu’elles s’obstruent et gonflent, formant un kyste.

Quelles sont les causes d’un kyste bartholin ?


L’origine exacte de l’obstruction du canal des glandes de Bartholin est souvent inconnue. Très rarement, elle peut être due à une infection sexuellement transmissible comme la gonococcie. Le mucus s’accumule alors dans la glande, entraînant la formation d’un kyste, aussi appelé bartholinite.
Les kystes bartholins touchent environ 2% des femmes, le plus fréquemment entre 20 et 30 ans. Ils sont très rares après 40 ans.

Les signes qui doivent vous alerter


La plupart du temps, les kystes des glandes de Bartholin n’entraînent aucun symptôme et passent inaperçus. Mais lorsqu’ils sont volumineux, ils peuvent provoquer :

  • Une boule visible et palpable au niveau de la vulve
  • Une asymétrie des grandes lèvres
  • Une gêne, une pression ou une douleur vulvaire
  • Une gêne à la marche ou lors des rapports sexuels
A lire aussi :  Perdre 10 kg en 2 semaines avec savoirmaigrir.fr : décryptage de la méthode choc du Dr Cohen

Lorsque le kyste s’infecte et évolue en abcès, il devient très douloureux et s’accompagne souvent de fièvre. La zone est rouge, chaude et sensible, avec parfois un écoulement purulent. Un abcès bartholin constitue une urgence gynécologique.

Comment le médecin pose-t-il le diagnostic ?


La plupart du temps, le simple examen clinique de la vulve permet d’orienter le diagnostic. Le médecin palpe une masse ronde, lisse et bien limitée au niveau du vestibule vaginal.
En cas d’écoulement, un prélèvement est réalisé pour analyse et mise en culture. Cela permet de rechercher une éventuelle infection, en particulier à staphylocoque doré.
Chez les femmes de plus de 40 ans, certains experts recommandent une biopsie du kyste pour éliminer un cancer rarissime de la glande de Bartholin.

Comment soigner un kyste de la glande de Bartholin ?

En l’absence de symptôme, aucun traitement n’est nécessaire chez les femmes jeunes. De simples bains de siège suffisent souvent à soulager une gêne légère.
En cas de kyste volumineux et gênant, le médecin peut proposer un drainage. La poche est percée avec une petite incision pour évacuer le liquide. Un cathéter à ballonnet peut être laissé en place quelques semaines pour maintenir l’ouverture de la glande et éviter les récidives.
Une autre technique, la marsupialisation, consiste à suturer les berges du kyste vers l’extérieur.

Que faire en cas d’abcès bartholin ?


Un abcès de la glande de Bartholin nécessite une prise en charge sans délai, avec incision et drainage du pus. Des antibiotiques par voie orale sont prescrits pour une semaine, en ciblant notamment le staphylocoque doré. En cas de lésions étendues avec cellulite, une hospitalisation peut s’avérer nécessaire pour une antibiothérapie intraveineuse.
Après traitement, il persiste parfois une cavité qu’il faut drainer régulièrement. Une ablation chirurgicale de la glande peut alors se discuter.

A lire aussi :  Banane et acide urique : ami ou ennemi pour votre santé ?

Quand consulter pour une bartholinite ?


Si vous constatez une grosseur vulvaire, même non douloureuse, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Un avis gynécologique s’impose dans les situations suivantes :

  • Douleur, rougeur, chaleur au niveau de la vulve
  • Fièvre, frissons
  • Kyste gênant au quotidien, à la marche, lors des rapports
  • Kyste évoluant depuis plusieurs mois
  • Antécédent de kyste ou d’abcès bartholin
  • Âge supérieur à 40 ans

Votre médecin pourra alors vous proposer la prise en charge la plus adaptée à votre situation. N’ayez pas honte et ne laissez pas traîner, un kyste bartholin se soigne très bien !

Conclusion


Malgré leur petite taille, les glandes de Bartholin peuvent parfois faire parler d’elles et inquiéter quand elles se transforment en kyste. Si cette affection est le plus souvent bénigne, elle mérite néanmoins une évaluation médicale, en particulier après 40 ans. Avec un traitement bien conduit, le pronostic est généralement excellent et les récidives rares. Alors si vous avez un doute, prenez rapidement rendez-vous avec votre médecin ou gynécologue !