Une blogueuse en carton

Haem.

Oui, c’est la petite voix de la culpabilité qui fait surface et qui me dit « Euh tu déconnes là ? Tu déconnes non ? ». Bon ensuite, elle parle de résolution et me rappelle gentiment que quand même, on avait dit qu’on écrirait plus souvent, qu’on ferait des shampoings plus doux et qu’on ferait du sport trois fois par semaine. OUAIS ! C’était avant la rentrée.

J’avoue, j’avoue, je ressemble plus à une marmotte du dimanche, qu’à une Wonder Woman en puissance.

Mais ce n’est pas grave.

Alors que se passe-t-il vraiment en ce moment ?

Retour sur mon mois de septembre coté pro.

La rentrée, quand on est prof, c’est toujours un peu particulier. Certains élèves ont mal au ventre, d’autres surjouent pour être sûrs d’être accepté. C’est un peu la même chose par ici, côté prof. C’est toujours un grand chamboulement. Après un mois et demi déstructuré, il faut reprendre un rythme, se faire aux nouveaux collègues, à son nouvel emploi du temps (prier pour ne pas avoir trop de trou et avoir sa salle habituelle… ). Il faut parfois attendre la décision du rectorat sur son affectation, parfois il faut arriver dans un établissement complétement inconnu et il faudra jouer le rôle de l’habitué pour que les élèves ne pensent pas que vous débarquiez et que donc ils peuvent vous faire croire n’importe quoi. « Oui je vous jure, Madame, ici, ça sonne à 55 » alors qu’ en réalité c’est 5.

Cette année, je n’ai pas eu besoin de trop m’adapter. Je suis revenue au lycée. Je connais mes collègues, j’ai maintenant ma salle et j’ai trois classes de Premières et deux de Secondes ( nous n’avons toujours pas de Terminale : on vient d’ouvrir). Je connais la plupart de mes élèves, je sais comment est fait l’établissement, pourquoi on a mis en place des dispositifs innovants.

Je vis un peu d’inconfort avec un cours transversale, et à deux mains, en histoire et mathématiques. Mais au fond, c’est mon petit défi du premier semestre.

J’ai retiré 50% d’autorité, mon aura est posée : « Ah bon t’as Madame Sourire ? Elle est gentille mais faut pas trop la chercher…« . Pas d’excès dans mon jeu d’acteur, c’est bon, j’ai bien compris ce que je devais faire.

La rentrée est donc passée. Vous imaginez, on est même en vacances.

Ma grand-mère me dirait « Quoi déjà ? Mais vous êtes toujours en vacances ! » et je répondrai éternellement : « Oui Mamie, mais pour supporter 35 élèves par classe sans vouloir les tuer ou les adopter, ou entrer moi-même dans un hôpital psychiatrique, il faut au moins ça! ».

Je suis en vacances, j’ai une connexion internet, on a déballé l’ordinateur, le blog va avoir un an : c’est bon, je peux arrêter mon rôle de blogeuse en carton (jeu de mots sur les cartons vu qu’on a déménagé) et reprendre une activité normale.

A demain donc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

1 Commentaire

  1. Hey ! C’est top de te retrouver ! Merci pour ces news plutôt positives et pour ce ton toujours très agréable à lire.
    Mais, mais… On avait dit « à demain » ! Pis là on est après-demain… Et la suiiiite ?
    Bonnes vacances Madame Sourire !

Laisser un commentaire