Le point « culture » G : le développement durable.

Depuis quelques temps, cela me trotte dans la tête et j’ai super méga top envie de voir si ça t’intéresse : j’aimerais te parler de sujets un peu moins personnels mais bien plus universels. (Tu as vu la rime ? Cool non ? )

Une petite rubrique donc non-prise de tête mais qui te permettra d’avoir quelques notions pour comprendre  l’actualité et pour briller en société. Oui parce que si on peut placer une citation de Bourdieu au dîner annuel de Tata Huguette, on est fortement content de le faire. Même si Tata Huguette ne connaît rien à la reproduction sociale, cela nous apporte une petite satisfaction personnelle.

Avant toute chose : je n’ai pas vocation à être exhaustive sur un sujet. Je n’ai pas fait de thèse, j’ai lu quelques livres, et même parfois j’enseigne le sujet. Mais en soi, un bon bouquin, une bonne conférence, un bon documentaire pourraient parfaitement te convenir aussi.

Les sujets que je voudrais aborder ont aussi un vocabulaire précis, que je connais. Merci aux spécialistes donc de ne pas sauter de leurs chaises : mon but est de vulgariser en s’amusant. Keep cool and smile.

Enfin… Je fais ce point « culture » G car je pense sincèrement qu’on est des citoyens beaucoup plus responsables lorsqu’on connaît quelques notions du débat démocratique. Au delà du « tous pourris » ou « tous voyous », des vraies décisions sont en train d’être prise au niveau mondial, ou des phénomènes se passent partout sur terre et méritent débat. Et que ce ne soit pas toujours les mêmes qui prennent les décisions.

Sur ces premières recommandations : parlons peu, mais parlons bien, parlons développement durable.

Si tu as passé la Seconde avant 2010, la notion de « développement durable » t’est totalement inconnue. Sauf si tu t’es intéressé au sujet beaucoup plus tard. C’est que tu es curieux. C’est bien.

Le développement durable est la base des programmes de Cinquièmes et de Secondes, donc si tu as des marmots en âges d’y arriver, tu vas en manger pendant un an. Oui, oui.

Mais qu’est-ce que le développement durable ?

Souvent avec mes élèves, je pars de leurs représentations, ce qu’ils pensent de cette expression. J’ai la plupart du temps « Chais pas » ou « ah oui, c’est le truc de l’écologie », rarement autre chose.

Je suis sûre d’ailleurs que tu as pensé tout de suite écologie et protection de la nature. C’est un très bon début. Mais c’est loin d’être complet.

Cette notion est propulsé en 1987, par le rapport Brundtland,du nom d’une norvégienne président la commission d’enquête de l’O.N.U qui prépare le sommet mondial de 1992 à Rio. (Petit moment poilade :  Madame Brundtland se nomme Gro. Prénom courant dans l’Europe du Nord. Même que Eva Joly, candidate à la présidentielle des Verts en 2012 a le même prénom). Ce sommet est très important, car c’est lui qui lance toute la réflexion sur le développement durable.

Je suis mignonne, mais je ne t’ai toujours pas donné la définition…

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs« .  Ca, c’est la base de la définition, que l’on trouve d’ailleurs dans le rapport de Gro Brundtland.

Ensuite, les élèves ont un joli schéma que voici :

C'est beau. Merci Wikipédia.
C’est beau. Merci Wikipédia.

Ce schéma est un super outil mais il a aussi un méchant revers…  Car quand je parle de développement durable, mes élèves ont tendance à dire « Ah oui, c’est le truc avec les trois cercles, tu sais le truc là coloré« . Merci.

Ce schéma permet de montrer que toute politique de développement durable se doit d’incorporer des notions économiques, sociales et environnementales. Par exemple, on ne pourrait pas dire que la politique des Shadocks de pomper à longueur de temps est une politique de développement durable :

  • certes ils ont du travail, et donc un salaire et peuvent avoir des conditions de vie décentes, avec un logement correct, l’école pour leurs enfants et assez de nourriture/d’eau  (pilier social => réalisé)
  • certes ils produisent en pompant et font donc fonctionner à plein régime l’économie du pays (pilier économique => réalisé )
  • mais que pompent ils ? Est-ce bien raisonnables pour les générations futures ? Peut-on dire qu’ils respectent les ressources de notre planète ? Ne gâchent-ils pas trop vite ? (pilier environnemental => non réalisé)

Les Shadocks ne font donc pas une action de développement durable.

shadoks
Désolée les mecs.

Si cela ne concerne que le pilier environnemental, ce n’est pas du développement durable. C’est bon jusque là ?

Certains scientifiques et professeurs rajoutent d’autres piliers, qui me paraissent aussi essentiels, mais qu’on ne voit pas au collège et peu au lycée : l’intégration des piliers concernant la culture et la vie citoyenne.

Déjà si tu peux retenir la base, c’est bien.

Mais pourquoi tu dis que c’est méga top important ?

Parce que c’est ce qui guide la politique mondiale, nationale et même locale. Cette notion a complètement inondé l’ensemble des États du monde, et tous les pays réfléchissent sur cette notion. Comment faire pour satisfaire nos besoins sans compromettre l’avenir de nos enfants ? Comment faire en sorte que les ressources soient réparties équitablement au niveau mondial ?

Et là, tu vois, on rentre dans une notion très politique, mais dans le sens noble du terme.

Des pays développés n’ont pas la même appréciation du développement durable que des pays qui souffrent de famines chroniques.

C’est pourquoi, il n’y a pas de chemin tout tracé, pas UN développement durable, mais DES développements. Il n’y a pas une marche à suivre que commanderait je-ne-sais-trop-qui mais bien des décisions à prendre à tous les niveaux.

Tu veux que je te donne un exemple pour le plus petit niveau ? Celui local ?

Depuis la loi de 2000, la plupart des villes ont un Plan Local d’Urbanisme (PLU). C’est un plan qui permet de savoir comment la ville que tu habites va s’organiser (zones de commerces, transports, etc.). Il est accompagné aussi d’un plan d’aménagement et de développement durable (PADD) qui reprend les objectifs sur dix ans d’une ville au niveau économique, sociale et écologique

. Bon, je te vois, tu es en train de t’endormir, attend la suite !!

Tu n’es pas sans savoir que beaucoup de villes de France utilisent de nouveau le tram, comme moyen de transport en commun. Tram = nouveaux emplois, tram = moins de bouchons, tram = transports doux, quartiers plus sûrs, tram = accès facilité pour tous.

Ce fameux PLU a été changé, a été voté, a été soumis pour intégrer le tram et tous les aménagements qui vont avec. Ce PLU doit correspondre aussi aux objectifs fixés par le PADD. Et tu sais quoi ? Tu dois être concerté pour cela ! Tu as le droit de donner ton avis lors d’une réunion publique. Et c’est ensuite voté pour le conseil municipal, qui est élu par qui ? Par toi bien sûr ! Donc tu vois, le développement durable, ça te touche au quotidien, surtout quand un tram mal dessiné est un tram qui crée des bouchons. (Non je ne te mettrais pas de photos de mon boulevard… )

Au niveau national, en France, il existe un ministère « De l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie ». Rien ne te choque ? Je t’ai dit tout à l’heure que c’est en menant une politique sur trois fronts qu’on pouvait parler de développement durable. En l’intégrant dans ce ministère, on renie la place même du développement durable dans toutes nos décisions.

Pourquoi la politique de la France ne correspond pas à une politique de développement durable ? Un taux de chômage important, une pauvreté grandissante et une gestion des ressources très aléatoires. Tu vois les trois bases du développement durable réalisées ?

Et puis, dans toutes les décisions importantes, le développement durable a aujourd’hui sa place : les OGM, le nucléaire, la mondialisation des échanges, l’accès à Internet…

Comme je le dis à mes élèves, le développement durable, c’est faire l’équilibriste : c’est réduire les inégalités sociales, faire que les entreprises trouvent un modèle de développement, et ne pas gâcher toutes les ressources.

Une question donc hautement politique.

T’as vu comment tu vas briller au dîner de Tata Huguette ? La classe non ?

A lire :

  • Yvette VEYRET, Atlas des développements durables, Autrement, 2008.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

2 Commentaires

  1. Je trouve très intéressant que tu parles de ce sujet. Et je suis sûre qu’explique comme ça tes élèves doivent avoir quelques notions.
    J’avoue que même si je connaissais de loin, ton explication m’en a déjà appris beaucoup plus ! Merci beaucoup, j’ai hâte de briller en société 😉
    Sinon (mais tu dois le savoir), les trois jolis cercles colorés qui servent de représentation, on appelle ça un diagramme de Venn ! Comme ça tes élèves pourront aussi briller en cours de maths ou de biologie car c’est très utilisé !!!

  2. Bonjour,
    Je suis très contente d’avoir retrouvé ta plume que j’avais découverte sur Mademoiselle Dentelle . Je t’ai retrouvée grâce à ta Une Hellocoton 😉
    Cette idée de rubrique est intéressante !Même si je connais pas mal ce sujet (je suis à Sciences Po spécialité Développement durable…)

    Une prof nous avait donné une autre astuce pour briller en société ; citer le rapport Meadows du Club de Rome, qui est un des tous premiers dans les années 1970 à s’alarmer de la situation environnementale… Pour s’en souvenir, elle nous avait dit : « pensez au rapport Mi-dose de rhum » 😉

Laisser un commentaire