J’ai testé pour vous : vivre avec deux chats.

Aujourd’hui, mes petits chéris, parlons un peu chat, ou chat-chat-à-sa-mèmère, c’est à dire… De mes chats.

(Oui, encore un article qui parle de moi, mais au dernière nouvelle, c’est encore mon blog, et mon espace d’expression donc… Ah ? Tu ne remets pas en cause cela ? Bon ok.)

Donc oui, mes petits amours, je vais vous parler de la prunelle de mes deux yeux : mes deux chats. Le plaisir (et les crottes) étant multiplié par deux, je pense qu’il faut faire aussi tomber quelques tabous et te raconter les quelques hontes que je peux avoir avec eux.

Noblanc est un jeune chat fougueux. A force de barrer, on ne va pas apprendre grand chose de lui. Noblanc a été adopté à Toulouse en janvier 2011, le jour de mon glorieux anniversaire. C’est Grumpf qui m’a poussée à prendre un chat, car j’avais tout le nécessaire dans l’appartement (ce qu’il a découvert lors d’un déménagement), mais pas de chat. C’était balot.

J’avais en effet très peur du jugement. Du « Tu es jeune, tu habites en appartement, tu vas le rendre malheureux, tu n’as pas conscience de tes actes, PAUVRE FOLLE ! ».

Oui, je crois que ça ressemblait à cela dans ma tête.

Noblanc est donc arrivé, dans mon petit appartement de 22 m². Il s’est senti rapidement chez lui.

Noblanc1

Bon, il était malade, il miaulait pour découvrir son environnement, il sautait sur tout ce qui bouge (et surtout sur les pieds de Grumpf en dormant), mais en soi il était déjà le plus adorable et compréhensif des chats.

Lorsque j’ai déménagé pour habiter dans un nouvel appartement avec Grumpf, Noblanc ne s’est pas plus inquiété que cela :

Noblanc2

Il est devenu très énervant en prenant ses pauses les plus incongrues. Il s’est même caché dans un carton et je ne le retrouvais plus.

Dans ce nouvel appartement toulousain de presque 70m², Noblanc se sentait seul. On jouait avec lui, mais cela ne lui suffisait pas. Et quand on partait plus d’une journée, il commençait à se lécher frénétiquement. Il avait des vraies plaies à cause de cela. C’est là que nous est venue l’idée d’en prendre un deuxième… Bah oui, hein ! Plus on est de fous, plus on rit !

On a fait différents essais. Parce que Noblanc a une particularité : il n’a AUCUNE agressivité. Mais genre… Aucune. Il ne comprend pas les signaux d’alerte des autres chats. Il lui fallait donc un chat, plus jeune, un peu peureux et surtout non dominant.

C’est là que Haribo est entré dans nos vies. Il avait six mois. Il était très peureux. Il ne prenait confiance qu’avec Noblanc, qui le protégeait vraiment comme son papa. Haribo a même tété Noblanc. Pendant six mois, Haribo a passé sa vie sous le lit ou avec Noblanc. Nous n’avons presque eu aucun contact, puisque à chaque fois, Haribo tremblait de partout. Mais Noblanc lui faisait sa toilette et s’occupait de lui.

DebutHaribo

(Tu ne connaissais pas encore le porno chat ? Et bien maintenant, c’est chose faite. Ne me remercie pas.)

DebutHaribo

Et puis on a déménagé à Paris.

On a eu très peur que les quelques progrès d’Haribo retombe en miette dans une autre maison. Le déménagement a été difficile pour eux deux, surtout le trajet que nous avons dû faire en deux fois.

Nos craintes ont été vite oubliée : Haribo se sent beaucoup plus à l’aise dans notre 35m². Il se sent protégé et semble d’ailleurs avoir une meilleure forme depuis. Cela fait maintenant deux ans que nous habitons ici, et cela fait donc deux ans que nous vivons tous les quatre dans cet appartement.

Concrètement, je pense qu’en effet, les chats attendent le bon moment pour prendre le contrôle de la planète. Nous sommes déjà un peu leurs esclaves et ils nous donnent déjà une série d’ordre. Pour Noblanc, le « Miaou » du matin (ou plutôt le « miaaaaaaaouuuuuuuuuh ») m’indique deux choses :

  • oui tu veux qu’on s’occupe de toi, mais tu permets il est cinq heures du matin, je dors
  • non, tu n’as pas besoin de croquettes, puisqu’en bonne maîtresse intelligente, je t’ai rempli ta gamelle hier soir.

Mais ça fait quoi de vivre avec DEUX chats dans 35m² ? (J’imagine tout à fait le même article écrit par les deux rigolos « Ça fait quoi de vivre avec deux humains ? « )

Ça fait des poils. Beaucoup de poils. Surtout quand tu n’as pas pensé que le petit dernier avait les poils longs.

Ça fait du boulot niveau litière. Bah oui, forcément. Mais comme ils sont cools, ils nous laissent quelques jours de répits. Genre ils acceptent si leur litière est un peu sale.

Ça fait des odeurs que tes potes te font remarquer. Parce que les deux loulous ne peuvent s’empêcher d’aller faire leurs petites affaires au moment de l’apéro…

Ça fait deux fois plus de jeux endiablés. Franchement, chaque soir, avant de dormir, on joue comme des foufous. Au laser pour Haribo, et à la canne à pêche pour Noblanc. Ça nous fait trop rire et eux, ça les défoule.

Ça fait deux fois plus de câlins têtes. Nos loulous nous font des câlins en nous mettant des petits coups de têtes. C’est trooop mignon.

Ça fait des achats de 90 euros de croquettes et de litière tous les deux/trois mois. On prend en gros maintenant (sacs de 10 kilos de croquettes et de 20 litres de litières)

Ça fait un arbre à chat pour deux. Ça serait chiant si ils ne pouvaient pas se mettre ensemble dessus.

Ça fait deux fois plus de ronflement quand tu travailles. C’est le cas en ce moment. Je reste calme. Je reste ….

Ça met de la vie dans l’appartement. Quand nous rentrons, ils nous attendent (ou pas … ) et nous changent un peu les idées.

Ça fait une bonne bouillotte pour l’hiver. Et de bons fous rires quand on les voie se cacher dans les couettes.

Ça fait de l’amour. Beaucoup d’amour.

Et c’est aussi pour cela que nous ne regrettons pas de les avoir.

Avoir deux chats est une grosse responsabilité : la crainte de les rendre malheureux est pour moi le truc le plus angoissant. Mais quand je vois leurs bonnes bouilles dormir sur notre lit, je sais qu’ils sont à leurs places.

Mais bon, comme nous le rappelle ce magnifique livre acheté par Super Copine, il ne faut jamais oublier que :

Chat2

(Toutes photos : D.R)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

10 Commentaires

  1. Ici on a 3 chats au compteur… Les poils dans la moquette, au secours ! Mais ils s’entendent tous les trois tres bien et nous font beaucoup rire 🙂 Finalement, on se fait toujours une montagne d’avoir un deuxieme chat, puis un troisieme chat, et en fait ca change pas grand chose. Juste quelques euros de plus en croquettes et quelques minutes en plus chaque jour pour nettoyer la litiere… Je suis sure qu’un quatrieme chat ne changera pas grand-chose non plus. A bon entendeur… 😀

    1. Oui c’est vrai qu’on s’en fait une montagne mais au début, c’est pas forcément facile facile. Je pense que trois en revanche, tu ne vois rien du tout. On attend d’avoir un peu plus d’espace… Est-ce que les gens vous prennent pour des fous d’avoir autant de chats ?
      Des gros bisous

  2. Un chat prénommé Galileo partage ma vie et mes 45 m2. Je ne pense pas qu’il s’ennuie quand on est pas là, il en profite pour dormir je crois. Mon chat est un peu un solitaire, il peut passer des journées à dormir dans la baignoire ou dans l’évier sans venir te voir 😉 Pour le moment, on est pas chaud pour avoir un autre chat vu que le notre est un peu spécial : il nous attaque pour se venger, il ne sait pas jouer sans mordre/griffer… Son éducation est un peu (beaucoup ?) rater, je crois.

    1. Ca dépend aussi beaucoup des touts premiers mois… Et pis l’éducation d’un cht est possible à tout âge aussi 🙂
      Je vois tellement le solitaire que tu peux avoir… Ils sont trop drôles quand ils sont comme ça.
      A très vite !

  3. Oh ouiii les câlins tête <3

    Et je peux te dire que même avec la venue de notre fille, mes chats reste toujours mes bébés et leurs câlins sont vitaux !

    Ils se ressemblent fort je trouve tes chats, hormis la longueur des poils 😉

    C'est trop mignon que Haribo ait trouvé sa place à côté de Noblanc. <3 (c'est pas le cas des 2 miens mais ça ne m'est pas venu à l'idée de me renseigner sur le caractère de mon premier chat pour trouver le 2e au comportement qui correspond au premier.)

    1. Ah bah oui ils se ressemblent fortement ! Mais dans le caractère pas du tout, mais au moins ils sont compatibles.
      Je sais que les deux compères adorent les enfants… Et ils resteront mes chats si un jour des enfants arrivent.
      Et oui Haribo est trop miiiiignon !
      Merci en tout cas de ton commentaire et de gros bisous

  4. J’adore !!! J’aimerai tellement avoir un animal (j’avoue plutôt un chien, mais en appart parisien je pense que le chat est beaucoup plus adapté).
    Je pense que mon fiancé (très adepte des chats) serait totalement pour, mais tous les désagréments que tu cites me rebutte un peu, j’ajouterai à ça, qu’est ce qu’on fait d’eux quand on part en vacances. D’ailleurs comment ça se passe pour vous ?
    Mais c’est vrai que ça me manque un animal qui l’accueille le soir, qui te fait des câlins, qui vient sur tes genoux !!!

    1. Franchement les désagréments, je les vois très peu. Il suffit vraiment de bien choisir son animal.
      Pour les vacances, on demande à nos amis. On a un ami très proche qui habite à côté et qui a un super feeling avec les animaux. Parce qu’il faut aussi beaucoup jouer. Pour Noel, on les emmène avec nous chez nos parents. On part presque un mois et demi par an et cela n’a jamais trop posé de problème.
      Je suis sûre que tu pourras facilement trouver ton bonheur en SPA 🙂

      Des bises

  5. Ils sont trop craquants !!!!! Nous, on a une Minette qui nous fait vivre de merveilleux et doux moments de tendresse. Je l’aime autant que j’adore la détester quand elle nous réveille tous les matins à 6h. Niveau gentillesse : c’est une crème. Elle ne mord jamais, elle ne griffe jamais, elle accepte le trajet Troyes-Marseille sans broncher…

    1. Ah oui ! Tu as une vraie crème !
      Bon nous aussi on est gâtés alors je ne vais pas me plaindre.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt

Laisser un commentaire