Cinq ans d’amour

Cinq ans.

Cinq années que nos lèvres se sont touchées pour la première fois.

Cinq années d’amour. Oui, cinq années.

Quand on y repense tous les deux, on se dit que ce n’est rien face aux 60 années qui nous attendent. Parfois, on se dit même qu’on pourrait bien rester 80 ans ensemble. Alors, vous pensez bien, cinq ans, c’est un peu le début, c’est l’enfance d’une relation.

 

Il y a bien sûr les souvenirs communs, les rappels de petites choses. Te souviens-tu de ce premier baiser sur ce quai de métro ? Tu m’avais tenu la main, moi qui avais eu un épisode compliqué quelques semaines plus tôt en traversant. Une belle frayeur même. Tu me tenais la main pour traverser après cette balade de plusieurs heures.

Quelle appréhension ! Quel coup dans le cœur je me prenais à chaque pas entre le Louvre et Nation. Oui, nous avions envie de passer du temps ensemble et nous marchions. Du Louvre à Nation.

Te souviens-tu quand tu m’as fait danser dans cette petite rue près de Nation? Alors que nos corps ne s’étaient pas encore frôlés, tu m’as agrippé comme si tu ne voulais pas me laisser partir.

Je t’avouerai plus tard, que c’est à ce moment-là que je suis tombée amoureuse.
Où était-ce quelques jours plus tôt, lorsque j’ai commencé à recevoir tes premiers messages pour visiter Paris ?

Ou était-ce dans ce bar, alors que tu rentrais de Turquie et que nos regards se sont croisés pour la première fois ?

Je pourrais raconter toutes les petites choses de ces trois premiers mois de notre relation. L’excitation avant de te voir, cette envie de découvrir ton corps, ces moments de doute, puisque tu devais retourner dans le Sud après cette parenthèse enchantée de quelques mois. Ces moments d’intense bonheur quand j’ai découvert que toi aussi, tu ressentais la même chose.

Les premières disputes, sur cette peur de voir l’Autre autrement, différent ce qu’on imaginait. Je crois que je t’ai aimé du premier coup d’œil, parce que j’ai vu un homme courageux, un homme intelligent et un homme drôle.

Et qu’est-ce que tu étais beau avec tes cheveux plus longs, ta barbe naissante et ta façon de tenir ta cigarette. Tes traits fins de jeune homme, tes yeux en amande à la recherche de la moindre aventure. Quand je plonge mes yeux dans les tiens, j’ai l’impression de vivre une aventure. Je vais vivre une aventure avec toi.

Notre relation n’a été faite que de paris sur où nous devrions vivre notre relation. Nous ne nous sommes jamais posés la question du comment et surtout jamais le pourquoi. Pourquoi j’ai envie d’être avec toi, pourquoi je pourrais rester à t’écouter là, assise, pendant que toi tu me racontes ta vie de chercheur.

Un jour, alors que j’étais une jeune étudiante, j’ai été déçue par un homme. En fait, je devrais dire, j’ai été déçue par deux garçons. L’un aimait les relations qui lui apportait du prestige, l’autre s’aimait et cherchait à trouver un nouveau plan pour passer à une autre. J’ai cru que j’aimais ces garçons. J’ai cru que je les aimais. J’ai cru que mon amour de début de fac et celui de milieu de fac étaient le genre d’hommes que je recherchais. Avec du recul, je me rends bien compte que c’était tout ce qu’il ne me fallait pas.

Face à toi, mes exs font pâle figure, car tu ne leur ressembles en rien et surtout, tu as une qualité qui parfois t’handicape : tu es modeste.

J’aimerais me dépasser pour toi, parce que tu es de ceux qu’on a envie d’impressionner, tu es de ceux qu’on n’a pas envie de décevoir.

J’aimerais que tu crois en toi, comme tu crois en nous.
J’aimerais que tu crois en toi, comme je crois en toi.

Parfois, la vie à deux n’est pas facile. La routine, les doutes professionnels, les passages à vide, les remises en question. Mais sache que je ne remets pas tout en question. Je ne te remets pas en question. Tu es mon fou rire, mon sourire de la journée, tu es mon réconfort, même si parfois je n’ai pas envie de parler. Tu es celui qui est capable de me calmer, même si je mets du temps à me calmer. Tu me connais par cœur, tout en continuant à être impressionné par ce que je peux être, ou par ce que je vis.

Nous nous sommes mariés, nous avons voyagé, nous avons vécu. Nous continuons à avoir des petits moments à nous même si je suis en pyjama sur le canapé.

Cinq années d’amour, presque quatre de vie commune.

Des paris fous, nous en avons fait. Des déménagements de derniers minutes, des installations alors que nos projets étaient tombés à l’eau. Tout ça.

Et maintenant, on en est là.

Je ne sais pas ce que sera fait cette année 2015. Peut-être un déménagement, peut-être un chez nous ? Et alors ? Parfois, tu te mets la pression inutilement en te disant que j’ai des attentes

Mes seules attentes sont celles-ci : je ne veux pas te quitter. Je veux être avec toi.

Et pour le reste, il n’y a pas MasterCard. Pour le reste, il y a toi, il y a moi et le monde nous appartient.

Bon cinq ans mon Amour.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Replies to “Cinq ans d’amour”

  1. Joyeux cinq ans les loulous. Ca se voit tellement que vous êtes faits l’un pour l’autre ! Je vous fais des gros gros bisous.

    1. Merci beaucoup ma chérie <3

  2. <3 Joyeux anniversaire à vous et surtout bonne route pour les 80 ans à venir 🙂

Laisser un commentaire